Vos questions sont entre de bonnes mains

/

Contrôle technique

/

Accueil

Contrôle technique, le guide pratique

Contrôle technique, le guide pratique

Un véhicule doit obligatoirement être en bon état pour circuler en toute sécurité. C'est ce que vérifie le contrôle technique, qui est obligatoire. Le propriétaire doit pouvoir prouver que le contrôle technique est valide. Que faut-il faire ? Que dit la loi ?

Ce site va vous aider, en toute indépendance et avec des mots simples, à mieux comprendre pour bien choisir...

Faire un contrôle technique

9 points à comprendre pour bien faire son contrôle technique

Voir les articles
Entretenir et réparer

Entretenir et réparer sa voiture : faites-le vous-même

Voir les articles

Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
gilles courtieu

retraité gendarmerie

Expert

marie do.

service de rh

Expert

claude garnier

magistrat honoraire

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Contrôles techniques, l’essentiel en une page

Partager
Envoyer par email

Voici un aperçu des points abordés dans notre guide pratique sur le contrôle technique. Pour en savoir plus, cliquez sur les liens de votre choix.

Contrôles techniques : une obligation formelle

Le contrôle technique est réglementé par le Code de la route (art. R 323-1) et permet de vérifier l'état de marche et d'entretien de votre véhicule, par une analyse complète de ses principaux organes. La réglementation détermine la validité du contrôle technique :

VALIDITÉ CONTRÔLES TECHNIQUES
RÉSULTATS DU CONTRÔLE TECHNIQUE INDICATION VALIDITÉ
Visite technique FAVORABLE LETTRE « A » sur timbre de la carte grise (certificat d'immatriculation). 2 ans.
Visite technique DÉFAVORABLE (soumis à une contre-visite ou une nouvelle visite technique) LETTRE « S » sur timbre de la carte grise (certificat d'immatriculation). 2 mois.

Le propriétaire qui ne respecte pas les obligations liées à ce contrôle peut avoir à payer une amende de contrôle technique de135 € à 750 € aux forces de l'ordre.

À chaque type de véhicule son contrôle technique

Tous les véhicules ne passent pas le même type de contrôle technique. Le contrôle technique voiture est destiné aux véhicules 4 roues dont le poids total en charge (PTAC) est inférieur à 3,5 T Le GPL contrôle technique pour les véhicules roulant au GPL. Le contrôle technique de voiture de collection pour certains véhicules de plus de 30 ans et qui permet d'espacer les visites techniques.

Camping-car, utilitaire et poids lourds : contrôles techniques approfondis

Les autres types de véhicules plus spécifiques ou dont l'utilité est différente sont aussi soumis à des contrôles techniques bien particuliers : contrôle technique de camping car, contrôle technique d'utilitaire, contrôle technique de poids lourd : logiquement plus complet que les autres contrôles techniques.

Pas de contrôle technique pour les motos

Le contrôle technique de moto fait figure d'exception. Les motos et deux roues motorisées sont actuellement dispensés de contrôle technique. Cela fait aujourd'hui l'objet de discussions.

Fréquence du contrôle technique : selon les cas

La date de contrôle technique dépend du type de véhicule concerné et de la situation rencontrée.

DATE DE CONTRÔLE TECHNIQUE
Types de véhicules 1er contrôle technique Renouvellement
Voitures particulières, camionnettes et véhicules automobiles spécialisés ou d'un genre ancien correspondant (VTST). 4 ans après la 1re mise en circulation. 2 ans.
Véhicules utilitaires. 3 ans après la 1re mise en circulation. 2 ans.
Voitures de collection. Se reporter au tableau ci-après 5 ans après la date de la première visite technique périodique.
Poids lourds. 1 an après la date de la 1re immatriculation (6 mois pour les véhicules de transport en commun). 1 an après la date de la visite technique périodique.

Ainsi, en cas de vente de votre véhicule, il est obligatoire de présenter à l'acheteur un contrôle technique daté de moins de 6 mois au moment de la vente.

Déroulement contrôles techniques : les étapes

Le véhicule est périodiquement soumis à une visite de contrôle technique.

La visite de contrôle technique : points de contrôle

Pendant la visite technique, un certain nombre de points sont contrôlés :

VISITE DE CONTRÔLE TECHNIQUE : À CONTRÔLER
Type de véhicules Points à contrôler Détail des contrôles
Véhicules non soumis à réglementation spécifique (contrôle technique voiture). 0 à 9 et G*. 0. Identification / 1. Freinage / 2. Direction / 3. Visibilité / 4. Éclairage, signalisation / 5. Liaison au sol / 6. Structure, carrosserie / 7. Équipements / 8. Organes mécaniques / 9. Pollution, niveau sonore / G. Contrôle complémentaire de l'installation de gaz carburant sur véhicule.
Véhicules utilisés pour les transports sanitaires terrestres (contrôle technique utilitaire). 0 à 9, B et G*. 0. Identification / 1. Freinage / 2. Direction / 3. Visibilité / 4. Éclairage, signalisation / 5. Liaison au sol / 6. Structure, carrosserie / 7. Équipements / 8. Organes mécaniques / 9. Pollution, niveau sonore / G. Contrôle complémentaire de l'installation de gaz carburant sur véhicule / B. Véhicules utilisés pour les transports sanitaires terrestres.
Véhicules de moins de 10 places, conducteur compris, affectés au transport public de personnes (V.L.T.P : contrôle technique poids lourd). 0 à 9, E et G*. 0. Identification / 1. Freinage / 2. Direction / 3. Visibilité / 4. Éclairage, signalisation / 5. Liaison au sol / 6. Structure, carrosserie / 7. Équipements / 8. Organes mécaniques / 9. Pollution, niveau sonore / G. Contrôle complémentaire de l'installation de gaz carburant sur véhicule / E. Véhicules légers affectés au transport public de personnes
Véhicules de dépannage à moteur (poids lourds). 0 à 9 , A et G*.
  • Identification, documentation.
  • Éclairage, signalisation.
  • Équipements.
Véhicules-écoles pour l'enseignement de la conduite (utilitaire). 0 à 9, C et G*.
  • Identification, documentation.
  • Éclairage, signalisation, commandes et équipements en double.
Taxis et voitures de tourisme avec chauffeur (utilitaire). 0 à 9, D et G*.
  • Identification.
  • Éclairage, signalisation (taxis).
  • Équipements (taximètre).
Véhicules légers affectés au transport public de personnes (V.L.T.P. : utilitaire). 0 à 9, E et G*.
  • Identification.
  • Contrôle de l'installation gaz carburant sur véhicule.
Véhicules de collection (contrôle technique voiture de collection). 2, 3, 4, 6, 7, 8, 9 H et G.
  • Identification.
  • Freinage.
  • Liaison au sol.

Depuis quelques années, certains véhicules subissent en prime, un contrôle antipollution.

Contrôles techniques : PV et contre-visite

À l'issue de ces examens, certains documents doivent obligatoirement vous être remis :

  • le PV de contrôle technique : document qui consigne le résultat de ce contrôle (liste des défauts relevés). Il est accompagné d'une vignette ainsi qu'un timbre. Ce document est important à garder, notamment en cas de la vente de votre véhicule.
  • la mention d'une contre-visite de contrôle technique à effectuer si votre véhicule a été jugé en mauvais état de fonctionnement.

Dans ce cas, vous devez faire faire les réparations obligatoires puis refaire un contrôle technique dans les 2 mois qui suivent la délivrance du PV de contrôle technique.

Important : Tous les défauts relevés ne sont pas soumis à réparations et contre-visite.

Le pré-contrôle technique : pour éviter les contre-visites

La contre-visite peut être évitée en effectuant ce pré-contrôle technique. Cela peut vous permettre de faire des économies en temps et en argent. Sur les 3,10 millions de contre-visites en 2011, ce sont toujours les mêmes défauts constatés : freinage, éclairage signalisation, liaisons au sol (pneumatiques), gaz.). Avant de prendre rendez-vous pour un contrôle technique, prenez le temps de faire (ou faire faire par un garagiste) le tour de votre véhicule en étant attentif à ces principaux points de contrôles.

Prix contrôles techniques : les tarifs des centres

Les prix du contrôle technique sont libres et peuvent varier du tout au tout selon les centres.

Voici, à titre indicatif, les fourchettes de prix selon les prestations :

PRIX CONTRÔLE TECHNIQUE
Type de véhicule Contrôle technique Contre-visite Contrôle antipollution
Véhicule léger essence 49 à 75 €. 0 (si offerte) à 20 €. 25 à 30 €.
Véhicule léger Diesel 49 à 85 €. 0 à 25 €. 30 à 35 €.
Véhicule GPL 79 à 120 €. 0 à 25 €. Néant.
Véhicule utilitaire 50 à 94 €. 0 à 30 €. 25 à 30 €.
Poids lourds 79 à 250 €. 38 à 70 €. Néant.

Bien choisir son centre de contrôles techniques

Il est préférable d'effectuer un comparatif avant de se rendre dans un centre de contrôle technique.

Ces centres sont réglementés et obligés de fournir les prestations décrites par le Code de la route. Il existe deux types de centres : la plupart sont organisés en réseau national et les autres sont indépendants, mais toujours agréés et contrôlés par l'Organisme Technique Central, qui garantit ainsi la sécurité de tout ce dispositif.

Contrôleur automobile : une formation spécifique

La formation de contrôleur automobile est encadrée par un organisme de formation agréé et un maître de stage qui surveille et forme l'élève dans son centre de contrôle technique. La qualification habituelle pour un contrôleur automobile est le Certificat de Qualification Professionnelle dont le contenu de formation est le suivant pour travailler sur véhicules légers :

FORMATION CONTRÔLEUR TECHNIQUE VÉHICULES LÉGERS
MODULES CONTENU
1er module : activités techniques
  • Réalisation de la visite technique :
    • contrôle des organes mécaniques et de leur fonctionnement : contrôle de mesure des organes de liaison au sol et de freinage ; contrôle des éléments de visibilité et d'éclairage des véhicules ; examen de la structure de la carrosserie et des équipements ;
    • saisie de la liste des défauts constatés sur le véhicule ;
    • procès-verbal de contrôle.
  • Réalisation des contrôles volontaires et des contre-visites.
2e module : organisation et gestion de l'intervention
  • Organisation de l'intervention :
    • utilisation de la documentation technique par rapport à la réglementation ;
    • entretien des postes de travail en rapport avec les équipements de contrôle ;
    • application des procédures qualité en vigueur dans l'entreprise.
  • Gestion de l'intervention :
    • accueil de la clientèle ;
    • établissement et transmission de tout document à caractère administratif et commercial ;
    • commentaire du PV de contrôle technique à l'automobiliste ;
    • validation du PV par apposition des signatures ;
    • pose du macaron ainsi que la vignette ;
    • facturation et encaissement.

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.